ActualitésTechnologie

Technologie : une maman crée des poupées inclusives pour les enfants porteurs de handicap

L'enfance est un moment où l'on appréhende le monde qui nous entoure. Ses règles, ses normes, ses codes. Et dans cette compréhension de ce qui régira notre vie future, les jouets et les poupées ont un rôle à jouer. Clare Tawell, maman d'une petite fille sourde, l'a bien compris.

Une poupée qui nous ressemble

Aviez-vous vous aussi, quand vous étiez petit.e, cette poupée que vous considériez comme une extension de vous même et que vous emmeniez partout ? Ces petits bébés en plastique permettent aux enfants de se créer un monde, imaginaire certes, mais empli d’amour et d’histoires qui pour eux son importantes. Les jouet sont dans leur yeux d’enfant des objets, comme les autres, leur permettant d’appréhender le monde qui les entoure.

Pourtant, mettez les pieds dans ce rayon des magasins de jouets et vous constaterez une chose bien étrange : les poupées ne sont qu’une armée de clones. La peau blanche, les yeux bleus, un adorable nez en trompette, des pommettes rosées. Bref, peu de place est donnée à la différence et à la diversité.

« J’étais vraiment découragée quand j’ai vu que je ne pouvais pas trouver de poupée qui portait des appareils auditifs. J’ai eu l’impression que la société ne jugeait pas que son handicap était important, et qu’elle n’était donc pas reconnue », raconte Clare Tawell au site Today. Face à cette situation qui la désole cette maman d’une petite fille de 4 ans nommée Matilda et porteuse de problèmes auditifs, décide de prendre les choses en mains en créant elle-même la poupée de sa fille. Sur son temps libre, elle crée alors un petit appareil auditif dont elle équipe une poupée. La machine est lancée ! Pompes à insuline, sondes, bec de lièvre, angiome… Clare Tawell a créé depuis 2017, près de 2000 poupées pour aider les enfants malades ou porteur.se.s d’une différence physique à se sentir représenté.e.s. Elle les vend ensuite sur sa page Facebook ou son compte Etsy. C’est ainsi que naît l’organisation à but non lucratif Bright Ears UK. Objectif : que les fabricant.e.s de jouets finissent par constater le problème et agissent à plus grande échelle.

Un outil pour sensibiliser à la diversité

Au-delà de permettre aux enfants concerné.e.s de se sentir représenté.e.s, ces poupées « différentes » sont aussi un très bon moyen de sensibiliser les enfants à la diversité. C’est durant l’enfance que l’on construit ce que l’on considérera plus tard comme « normes ».

« Ses appareils auditifs sont faits pour attirer l’attention notamment grâce aux couleurs ou aux autocollants licornes ou encore dinosaures. Ma fille les porte tous les jours, cela fait partie de sa vie, et je ne veux pas qu’elle en ait honte ou qu’elle les cache. Elle est fière d’être sourde », ajoute-t-elle.

Ainsi, en agissant tôt et en proposant des jouets incluant différentes représentations des êtres humains, vous banaliserez les « différences » et permettrez à vos bouts de choux de se construire une représentation du monde où la diversité est la norme. Ce sera aussi un très bon moyen d’ouvrir le dialogue avec vos enfants et de leur expliquer ces différences. La prochaine fois que votre petit.e aura affaire à ce petit garçon avec une sonde à la récréation, il.elle ne sera pas effrayé par ce qu’il ne connaît pas et tenté de le rejeter.

Source : ma-grande-taille.com

Commentaires

Guy Martial Kouassi

Guy Martial Kouassi, Journaliste Web à Ivoirehandicaptv.net depuis 2019. Auparavant, j'ai exercé ce métier tout d'abord sur le site internet www.lebabi.net dans les rubriques Faits divers et High Tech en 2013, ensuite dans le journal papier ''La Synthèse'' au service culture et en ligne www.lasynthèse.net en 2017
Bouton retour en haut de la page
X