3è AgeSanté

Statut des personnes âgées en Côte d’Ivoire : Les gériatres pour une meilleure prise en charge du 3e âge

Le statut des personnes âgées en Côte d’Ivoire est l’un des chantiers du nouveau président de la Société nationale ivoirienne de gériatrie et de gérontologie (Snigg). Élu à la tête de cette société savante, le vendredi 22 juillet 2022 à Abidjan, Dr Hugues Kouadio, par ailleurs directeur général de l’Ensea, a placé sa mandature de deux ans sous le sceau de la continuité. Au niveau des plans d'action, il entend poursuivre les chantiers de son prédécesseur, le Prof. Kadjo Alphonse.

À savoir l’adoption d’un statut pour les personnes âgées en Côte d’Ivoire et la construction d’un Institut de gériatrie et de gérontologie qui prendra en charge l’action de toutes les personnes âgées. « Si au terme de ce mandat, nous arrivons à faire adopter ce statut par les autorités compétentes du pays, alors nous aurons donc avancé d’un grand pas », espère-t-il. Soulignant également que la mise en place d’un statut social et juridique des personnes âgées est une priorité.

Hugues Kouadio, le nouveau président de la Snigg. (DR)

À la fin de ce colloque, qui s’est voulu un forum de regards croisés et pluridisciplinaire entre gériatres, gérontologues, professionnels, Ong, chercheurs et autres acteurs, plusieurs recommandations ont été faites. Notamment la mise en place d’une véritable stratégie nationale de prise en charge de la personne âgée et la poursuite de la formation des médecins gériatres. Une initiative partagée par le Prof. Mamadou Koumé, gériatre, chef de service de gériatrie du Chu Fann de Dakar. Qui a dit que le vieillissement de la population constitue un véritable enjeu de santé publique. « Au Sénégal, nous avons mis en place des algorithmes de prise en charge des personnes âgées pendant l’épidémie de la Covid-19», a-t-il dit. Non sans manquer de prévenir le triplement de la population des personnes âgées dans deux décennies. Le Prof. Kadjo Alphonse s’est réjoui de la participation massive de plusieurs spécialités à ce congrès, notamment les sociologues, les anthropologues, juristes, des statisticiens et la société civile. «Il faut établir une stratégie d’accompagnement pour les personnes âgées», a-t-il recommandé.

En plus de ces recommandations, les participants au congrès ont préconisé la décentralisation de la prise en charge de la personne âgée, d’ouvrir la formation du personnel paramédical et de ne plus présenter le vieillissement comme un problème de santé publique, mais plutôt comme un défi pour l’humanité et pour l’Afrique.

Pour rappel, la Société nationale ivoirienne de gériatrie et de gérontologie a organisé son 7e congrès, les 21 et 22 juillet 2022, à l’Ensea, Abidjan sous le thème : « Covid-19 et personnes âgées en Afrique subsaharienne ».

Source : fratmat.info

Commentaires

Guy Martial Kouassi

Guy Martial Kouassi, Journaliste Web à Ivoirehandicaptv.net depuis 2019. Auparavant, j'ai exercé ce métier tout d'abord sur le site internet www.lebabi.net dans les rubriques Faits divers et High Tech en 2013, ensuite dans le journal papier ''La Synthèse'' au service culture et en ligne www.lasynthèse.net en 2017
Bouton retour en haut de la page
X