ActualitésSociété

Solidarité : des prises en charge scolaires remises à 259 élèves et étudiants issus de 122 familles victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire

La ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Myss Belmonde Dogo, a remis, le jeudi 29 septembre 2022 à Abidjan, des prises en charge scolaires en numéraire au profit de 259 écoliers, élèves et étudiants issus de 122 familles ivoiriennes victimes des crises survenues en Côte d'Ivoire.

À cette occasion, 10 chèques ont été également remis à des familles pour des Activités génératrices de revenus (AGR). La valeur totale de l’ensemble de ces prises en charge et chèques AGR s’élève à 30 millions de FCFA.
”La remise des kits scolaires vise à permettre aux enfants des victimes des crises d’être scolarisés, permettre aux victimes de répondre aux attentes des enfants en termes de scolarité. Ces remises de prises en charge s’inscrivent dans la vision du Président de la République pour une ”Côte d’Ivoire solidaire”, solidaire des souffrances de nos frères et sœurs qui ont eu à subir les meurtrissures, dont la vie a basculé : certains sont morts, d’autres ont perdu des êtres chers, d’autres encore ont été amputés, etc. Il est important que le Président de la République soit aux côtés de nos parents victimes des crises”, a dit Myss Belmonde Dogo.
De 2017 à ce jour, ce sont plus de 21 000 orphelins écoliers, élèves et étudiants, qui ont bénéficié de kits de prises en charge scolaires en espèces. 4 410 ayants-droit de victimes et 1 958 blessés ont été pris en charge depuis 2015, selon la ministre Belmonde Dogo.
Au-delà de la scolarité, a-t-elle souhaité, il est important que les victimes s’intéressent au fonds de solidarité de 100 millions de FCFA mis à leur disposition depuis 2018 par le ministère pour leur permettre de bénéficier de prêts pour faire des activités génératrices de revenus, afin d’être autonomes. ”Car l’objectif du gouvernement n’est pas d’entretenir la vulnérabilité, mais d’amener les populations à sortir de cette vulnérabilité”, a-t-elle fait savoir.
Elle a rappelé que le processus d’assistance des victimes existe depuis 2011, les activités d’indemnisation ont effectivement démarré en 2015-2016, et les AGR en 2018.
Tout en rassurant les victimes des crises que le gouvernement resterait à leurs côtés pour continuer la prise en charge médicale, la ministre leur a demandé de ”faire confiance au Président de la République, en acceptant le retour des réfugiés pour la bonne marche du pays vers le développement”.
La porte-parole des bénéficiaires, Ephraime Kla, orpheline de père et élève en classe de 4e au lycée moderne de Port-Bouët, a traduit leur reconnaissance au gouvernement pour sa présence à leurs côtés. Selon elle, cette présence vient sauver leur scolarité et leur avenir. ”Sans cette prise en charge, beaucoup d’orphelins d’entre nous n’iront pas à l’école. Sans cette prise en charge, nos parents ne pourront pas acheter nos fournitures scolaires, encore moins nos transports. Merci Mme le ministre au grand coeur. Nous voudrions dire infiniment merci au Président de la République, Alassane Ouattara, et à son gouvernement pour ce soutien continu”, a dit la petite Kla, dont la mère a presque perdu la vue à cause d’un glaucome.
En guise de solidarité à la petite Ephraime Kla, Myss Belmonde Dogo s’est engagée à prendre en charge tous les frais médicaux de sa mère afin qu’elle recouvre la vue.

Source : CICG

Commentaires

Guy Martial Kouassi

Guy Martial Kouassi, Journaliste Web à Ivoirehandicaptv.net depuis 2019. Auparavant, j'ai exercé ce métier tout d'abord sur le site internet www.lebabi.net dans les rubriques Faits divers et High Tech en 2013, ensuite dans le journal papier ''La Synthèse'' au service culture et en ligne www.lasynthèse.net en 2017
Bouton retour en haut de la page
X