3è AgeSantéSociété

Santé : Des infrastructures de qualité accessibles aux populations

Pour doter le pays d’un réseau d’infrastructures sanitaires de qualité, accessibles à tous, le gouvernement ivoirien procède à la construction, la réhabilitation et l’équipement de Centres Hospitaliers Régionaux (CHR) et d’Hôpitaux Généraux (HG) sur toute l’étendue du territoire national.

A Aboisso, dans le Sud Comoé, les soins de santé se sont rapprochés des populations. Le Centre Hospitalier Régional de la ville doté d’équipements de dernière génération a été inauguré le 21 octobre 2021. Un soulagement pour les 800 000 habitants de la région qui peuvent désormais bénéficier sur place de soins de santé de qualité.
« Il y a quelque temps, ma belle-sœur devait accoucher à l’hôpital d’Aboisso, mais au vu de certaines complications, les médecins nous ont recommandé d’aller au CHU de Treichville. Nous avons eu beaucoup de difficultés à rejoindre Abidjan. Heureusement, elle a accouché dans de bonnes conditions. Avec ce CHR à proximité, nous les femmes, sommes soulagées », relate Minata Guindo, commerçante à Aboisso.
Bâti sur 10 ha, le CHR d’Aboisso a une capacité de 198 lits d’hospitalisation. Les travaux ont coûté 30 milliards de FCFA.
La construction de ce CHR fait partie d’un vaste programme sanitaire national de 850 milliards de FCFA portant sur la construction de 20 hôpitaux et la réhabilitation de 22 autres. Ainsi, l’Hôpital général de Méagui (capacité d’accueil de 100 lits), l’Hôpital général de San Pedro (capacité d’accueil de 110 lits) et le CHR d’Adzopé (capacité d’accueil de 200 lits dont 150 lits d’hospitalisation) ont été inaugurés les 6 et 8 avril 2022. Ils viennent compléter la longue liste des établissements sanitaires qui facilitent l’accès des populations aux soins de santé.
De nombreux autres chantiers ont été ouverts. En témoigne les travaux de construction des Centres Hospitaliers Régionaux de Katiola et de Man, la construction de l’Hôpital général de Kouto, la réhabilitation et la mise à niveau de l’Hôpital général de Duékoué et du CHR de Guiglo, la réhabilitation et la mise à niveau des CHR de Korhogo et Boundiali et des Hôpitaux généraux de Tengrela et de Tanda.
En plus des villes de l’intérieur du pays, à Abidjan, plusieurs structures sanitaires ont été réhabilitées. Parmi elles, l’Hôpital général d’Abobo-Nord a réouvert ses portes le 21 juin 2019 après 8 mois de travaux.
Entièrement rénové et équipé de matériels aux normes internationales, l’hôpital dispose, entre autres, d’un laboratoire, d’un bloc opératoire, d’un service d’urgence, d’une maternité et d’une pédiatrie. Il est également doté d’un scanner, d’une radio numérique, d’un échographe digital, etc. Les travaux de réhabilitation et d’équipement ont coûté environ 8,5 milliards de FCFA.
L’Hôpital général d’Adjamé a également fait peau neuve après la première phase de ses travaux de réhabilitation. L’Hôpital bénéficie désormais de deux blocs opératoires ultramodernes, de plateaux techniques de qualité, des postes de consultations, d’unités spécialisées (cardiologie, endoscopie digestive, réanimation, ophtalmologie, ORL, etc.). Sa capacité d’accueil est passée de 70 à 150 lits.
« Je suis très impressionné par les travaux réalisés. Cet hôpital permettra aux populations d’avoir accès aux soins de santé à des coûts raisonnables », a dit le Premier Ministre Patrick Achi, lors de la cérémonie d’inauguration le 16 juillet 2021. Les travaux de réhabilitation et l’équipement ont coûté environ 12 milliards de FCFA.
Inaugurée le 7 mars 2022, l’ex-PMI de Yopougon-Attié a été érigée en Hôpital Général après sa rénovation. L’actuel Hôpital général comprenait jusqu’en 2018, sept bâtiments de type pavillonnaire pour une capacité d’accueil de 57 lits. 12 bâtiments ont été nouvellement construits.
Le gouvernement prévoit, pour les dix prochaines années, un investissement de plus de 1 000 milliards de FCFA dans le secteur de la santé sur tout le territoire en vue d’offrir un dispositif sanitaire plus organisé et efficace aux populations.

Source : CICG

Commentaires

Marina Nouan

Marina Nouan Gbahi, Journaliste
Bouton retour en haut de la page
X