3è Age

Nigéria/ Abuja : Mgr Kaigama célèbre les personnes âgées

Dimanche 25 juillet, Mgr Ignatius Kaigama, archevêque d’Abuja, a rendu hommage aux personnes âgées et aux grands-parents, à l’occasion de la première journée mondiale qui leur est dédiée.

« Les grands-parents et les personnes âgées sont une source de sagesse, a estimé, dimanche 25 juillet, Mgr Ignatius Kaigama, archevêque d’Abuja, à l’occasion de la Journée mondiale des personnes âgées et des grands-parents instituée par le pape François. En transmettant leurs connaissances, leurs morales et leurs valeurs, ils jouent un grand rôle dans la formation d’une société décente ». Pour Mgr Kaigama, les personnes du troisième âge sont le lien entre le passé, le présent et le futur. « Nous devons les respecter et prier toujours pour ceux d’entre eux qui sont malades et faibles ou qui souffrent du vieillissement », a-t-il insisté avant de fustiger l’abandon dont certaines personnes âgées sont victimes. « Il est triste aujourd’hui de voir des funérailles somptueuses organisées pour les disparus après qu’ils ont été condamnés à vivre une vie de solitude, de misère et de négligence ».

L’Archevêque Ignatius KAIGAMA, président de la conférence épiscopale du Nigéria

Pour l’archevêque d’Abuja, « En ces temps de décroissance morale et sociale », les personnes âgées peuvent être des remèdes pour l’humanité blessée, notamment au Nigeria qu’il décrit comme « une nation où l’égoïsme, la corruption et l’accélération du crime et de l’insécurité privent beaucoup des besoins fondamentaux de la vie » et « qui continue à prendre des prêts financiers sans impact sur la qualité de vie des citoyens, laissant un avenir fragile et périlleux » aux jeunes générations. Dans le même ordre d’idée, Mgr Kaigama a interpellé le gouvernement du pays le plus peuplé d’Afrique sur la prise en charge des personnes du troisième âge. « Alors que les grands-parents et les personnes âgées continuent leur pèlerinage terrestre, nous attendons du gouvernement qu’il leur apporte une bonne sécurité sociale, même si nous les confions à l’intercession des saints Joachim et Anne, parents de la Sainte Vierge Marie, et grands-parents de Jésus ».

Mais avant de s’appesantir sur la situation des personnes âgées, l’archevêque d’Abuja s’était d’abord inquiété de la cherté de la vie au Nigeria. En rapport avec le texte de la multiplication des pains, médité ce dimanche 25 juillet, il a souligné que le problème au Nigeria n’est pas le manque de ressources, « mais la volonté de les partager équitablement, honnêtement et charitablement. Il a, par ailleurs, exhorté à l’auto-prise en charge et à la solidarité. « Nous oublions souvent à quel point le peu que nous possédons chacun, partagé généreusement, peut satisfaire les besoins des autres. Souvent, nous supposons que c’est la tâche du gouvernement, des Nations Unies ou des ONG, mais beaucoup de choses peuvent être faites avec notre peu si nous nous concentrons sur la personne dans le besoin et sur l’intention plutôt que sur la quantité de ce qui est disponible. »

Eugène YOBOUET

Commentaires

Eugène Yobouet

Mon nom est Eugène YOBOUET. Je suis journaliste à ivoirehandicaptv.net depuis le 04 janvier 2021. Au paravent j'ai exercé comme writer à Opéra New d'avril 2019 à Juillet 2020.
Bouton retour en haut de la page
X