ActualitésCultureSociété

Médias/ Journée de la fin de l’impunité : Le Député maire Sylvestre Emmou aux côtés des journalistes

Comme tous les 02 novembre de chaque année, les journalistes de Côte d’Ivoire ont célébré la septième édition de la journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes. C’était au stade Seiny Fofana de Port-Bouet et sous la présidence du député-maire Dr. Emmou Sylvestre.

En collaboration avec le ministère de la communication, des médias et de la francophonie et le bureau Unesco à Abidjan, l’Organisation des Journalistes Professionnels de Côte d’Ivoire (Ojpci) et son président Olivier Yro (également représentant de l’ONG Press Emblem Campaign basée à Genève) ont commémoré, mercredi 02 novembre 2022, la septième édition marquant la journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes.

Cet évènement auquel ont participé de nombreux journalistes et professionnels de médias, a également été célébré en présence de M. Lokougnan Fulbert, le directeur de cabinet du député-maire de la commune de Port-Bouet. Il a indiqué que sa « commune qui a érigé un bâtiment en l’honneur d’un journaliste (feu Benjamin Ngbechi) est aux cotés de la journaliste Lath Ange assassinée récemment dans sa commune. Le député maire vous suit dans tout ce que vous faites et vous y encourage »

Parmi d’autres personnalités ayant rehaussé l’éclat de cet évènement par leur présence, on note celles de Dr Kodjo Marie Paule, vice-présidente du Conseil National des Droits de l’Homme (Cndh) ainsi que Me Dogbémin représentant le bâtonnier du barreau d’Abidjan, Mme Koua de la Haute Autorité pour la bonne Gouvernance.

Au cours de cette journée internationale dédiée à la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes, le programme s’est articulé autour d’un mini-tournoi de football au stade Seiny Fofana de la commune de Port-Bouet réunissant à la fois journalistes, forces de l’ordre et avocats. Car, le sport et plus particulièrement le football est un facteur d’unité et de cohésion sociale.

L’ambition ici étant de véhiculer auprès de l’opinion publique, des messages de fin d’impunité pour les crimes commis contre les journalistes dans l’exercice du métier qu’ils ont choisi.

Ainsi, quatre équipes ont été constituées : deux équipes de journalistes hommes et femmes et une équipe des forces de l’ordre et une autre des avocats qui se sont affrontées dans un mini-tournoi de football d’exhibition.

La célébration, le 02 novembre 2022 qui a coïncidé avec le 10ème anniversaire du plan d’action des Nations-Unies sur la sécurité des journalistes et la question d’impunité pour les crimes commis contre eux, a également été une occasion pour le binôme bureau Unesco à Abidjan et organisation des journalistes professionnels de Côte d’ivoire (Ojpci), de sensibiliser les uns et les autres, à mettre fin aux nombreuses violences contre les journalistes qui exercent un métier à risque et qui sont très souvent ciblés dans la société

Suivant ce plan d’action des Nations-Unies concernant la question de la sécurité des journalistes, il ressort que ces dix dernières années dans le monde, il y a eu une grande visibilité du travail effectué au sein de l’Onu avec notamment des déclarations, des résolutions et autres textes normatifs.

Globalement, l’on doit retenir que ces dix dernières années, l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes a considérablement diminué.

C’est ainsi que dans le rapport 2022 de l’Unesco et relatif à la sécurité des journalistes et le danger d’impunité, il ressort que le taux mondial d’impunité a été mesuré à 86% en 2022 contre 89% en 2018 soit une baisse de 3% en quatre ans. Une performance qui reste encore à améliorer.

 SERCOM

Commentaires

Guy Martial Kouassi

Guy Martial Kouassi, Journaliste Web à Ivoirehandicaptv.net depuis 2019. Auparavant, j'ai exercé ce métier tout d'abord sur le site internet www.lebabi.net dans les rubriques Faits divers et High Tech en 2013, ensuite dans le journal papier ''La Synthèse'' au service culture et en ligne www.lasynthèse.net en 2017
Bouton retour en haut de la page
X