ActualitésBRVM

La BRVM fait son entrée à la Fédération mondiale des bourses

La Bourse régionale des Valeurs mobilières (BRVM) est désormais membre à part entière de la Fédération mondiale des bourses (WFE). Elle rejoint ainsi huit autres places boursières africaines, indique un communiqué de la BRVM transmis à Ivoirehandicaptv.net.

Le Comité exécutif de la Fédération mondiale des Bourses, réuni en session le 27 mai 2021, a approuvé la demande d’admission de la BRVM au nombre des membres de ladite Fédération.

Publicité

Cette admission vient couronner les efforts de la place boursière de l’UEMOA pour passer les différentes étapes afin d’obtenir la qualité de membre de l’organisation la plus représentative des places boursières travers le monde.

« Au nom de tous nos membres et du Comité exécutif de la WFE, j’aimerais vous souhaiter, ainsi qu’à vos collègues, une chaleureuse bienvenue en tant que nouveau membre d’une organisation véritablement mondiale. J’espère que vous et vos collègues bénéficierez de l’interaction avec les autres membres ainsi qu’avec le Comité Exécutif, et que les actions de la WFE vous aideront à développer davantage votre institution et prospérer » a indiqué Madame Nandini Sukumar, Directrice générale de la WFE, dans sa lettre de notification au Directeur général de la BRVM, Dr. Edoh Kossi Amenounve.

Cette admission, faut-il le souligner, va permettre à la BRVM de participer de plein droit aux activités de la WFE notamment les conférences, réunions annuelles, assemblées générales et commissions de travail pour examiner les sujets majeurs liés au développement des marchés de capitaux à travers le monde.

Créée en 1961, la WFE est la fédération mondiale des bourses et des chambres de compensation (CCP) du monde entier. Elle compte plus de 250 infrastructures de marché allant de celles qui gèrent les plus grands centres financiers à celles qui gèrent les marchés frontières.

Cette Fédération contribue au « développement, au soutien et à la promotion de marchés de valeurs mobilières organisés et réglementés afin de répondre aux besoins des marchés financiers mondiaux dans le meilleur intérêt de leurs utilisateurs ».

Marina N. avec SERCOM

Marina Nouan

Marina Nouan Gbahi, Journaliste

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
X