3è AgeSanté

Guinée : la Fondation Orange assiste les personnes du 3ème âge contre le diabète et l’hypertension

C’est une caravane sanitaire réservée aux personnes du troisième âge qui a été lancée ce vendredi à Conakry, sous l’initiative de la fondation Orange Guinée en collaboration avec le ministère de la Santé et de l’hygiène, l’ONG Santé en Entreprise et le laboratoire Biogaran.

Dénommée « Caravane Santé 3ème âge », cette campagne gratuite va permettre de faire à Conakry, Kindia, Mamou et Faranah, des séances de dépistages de masse, de consultations, de diagnostic et de prise en charge médicale, de l’hypertension artérielle et du diabète pour les patients âgés de plus de soixante ans.

En prenant la parole, Aboubacar Sadikh Diop, directeur général de Orange Guinée, a donné le contexte de cet évènement : « A la fondation Orange Guinée nous agissons de manière à promouvoir une société plus inclusive. Jusque-là nos actions étaient plutôt orientées vers la santé maternelle et infantile, nous avons pris cette année l’initiative de les élargir au troisième âge. C’est-à-dire aux personnes de soixante ans et plus. Force est de constater que très peu de programmes leur sont destinés. En Guinée, on estime que près de 20% de la population souffre du diabète et que 60% souffriraient également d’hypertension artérielle. Ces chiffres bien qu’alarmant, ne sont pas irréversibles. Dépistés très tôt, les médecins confirment des prises en charge complètement possibles. La caravane santé du 3ème âge est une première en son genre. Elle apportera la sensibilisation, conseils, dépistages, consultations, diagnostics et prise en charge pendant un an. Il s’agit là de la contribution de la Fondation Orange Guinée pour l’amélioration des conditions de vie des populations du troisième âge. »

« Durant les prochains jours, la caravane sillonnera d’abord Conakry, ensuite Kindia, Mamou et Faranah, avec un objectif de prise en charge de 1750 patients pendant un an. Aussi cette opération permettra de faire le dépistage de masse de ces pathologies pour plus de 3 000 personnes », a-t-il ajouté.

A son tour, le Pr Naby Moussa Baldé, au nom du ministère de la Santé et de l’hygiène publique a fait constater l’importance de procéder à cette action dans le pays. « En Guinée, les maladies cardiovasculaires sont en progression comme le montre les statistiques hospitalières du service de cardiologie du centre hospitalier universitaire Ignace Deen ; où les maladies coronaires représentaient en 2018, 29% des admissions. Les accidents vasculaires cérébraux constituent la première cause d’hospitalisation. Cette caravane est donc une occasion opportune pour sensibiliser, informer et impliquer la population sur les moyens de prévention, de détection précoce et de prise en charge du diabète et de l’hypertension. J’invite les personnes de plus de 60 ans, à se faire dépister sur ces sites, pour le diabète, l’hypertension artérielle et l’évaluation du score de risque cardiovasculaire afin d’adopter les mesures de prévention contre les maladies non transmissibles », a-t-il lancé.

Représentant l’ONG Santé en Entreprise, Alhassane Bah, s’est réjoui de ce partenariat avec la Fondation Orange Guinée. « Une des contributions de Santé en Entreprise est d’avoir mobilisé Biogaran qui participe également à ce projet en apportant un appui en médicament oraux en complément de ceux fournis par la Fondation Orange Guinée qui couvrira les besoins en petits matériels. Toutes les parties prenantes sont engagées à contribuer au renforcement des compétences à travers la formation des professionnels de santé aux bonnes pratiques de dépistage et de prescription des médicaments. Filiale du laboratoire Servier et fort d’une expérience de plus de dix ans, Biogaran va assurer la fourniture de médicaments de qualité aux patients du diabète et de l’hypertension en plus de ceux fournis par la Fondation Orange Guinée », a-t-il précisé.

Venu se faire dépister, Ousmane Tanou Diallo, enseignant chercheur à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, a trouvé l’acte salutaire : « l’initiative est très bonne et salutaire et elle est à encourager. Surtout le don des médicaments parce qu’en Guinée, le problème d’achat de médicament est difficile. Donc, si on peut poser le diagnostic, donner les résultats et des médicaments, c’est une bonne chose et c’est à encourager. »

Au nom du premier ministre, son représentant, Dr. Alphonse Sakouvogui a remercié les différents initiateurs pour s’être impliqués dans ce combat mené en amont par les autorités du pays, avant de donner le coup d’envoi de la caravane.

Source : guinee7.com

Commentaires

Guy Martial Kouassi

Guy Martial Kouassi, Journaliste Web à Ivoirehandicaptv.net depuis 2019. Auparavant, j'ai exercé ce métier tout d'abord sur le site internet www.lebabi.net dans les rubriques Faits divers et High Tech en 2013, ensuite dans le journal papier ''La Synthèse'' au service culture et en ligne www.lasynthèse.net en 2017
Bouton retour en haut de la page
X