CultureSensibilisation au handicap

Côte d’Ivoire/Projet de médias inclusifs: les professionnels de la presse invités à s’intéresser aux questions liées au handicap

INTERNEWS Côte d’Ivoire en collaboration avec l’ONG ESPOIR HANDICAP a organisé, le jeudi 15 juillet 2021, à l’hôtel Belle Côte sis à Cocody Riviéra-Palmeraie, une table ronde en faveur des professionnels des médias sur la couverture médiatique des questions liées aux personnes en situation de handicap.

Plusieurs responsables de médias ivoiriens ont participé ce jeudi, à l’hôtel Belle Côte de la Riviéra-Palmeraie, à une table ronde sur la couverture médiatique des questions liées aux personnes en situation de handicap. Sous le thème ”changer la narration: Amplifier les voix des personnes handicapées à travers une meilleure couverture médiatique en Côte d’Ivoire”, cette rencontre a eu pour objectif d’interagir avec les rédacteurs en chef, les organisations de personnes handicapées et la société civile afin de les inciter à s’intéresser aux questions liées au handicap. Ceci dans le but d’en parler dans leurs différents médias pour améliorer la couverture médiatique de ces questions en Côte d’Ivoire.

Des experts de la question ont exposé sur des sous-thèmes tels que la situation actuelle des personnes handicapées en Côte d’Ivoire, la présentation de la loi visant à promouvoir et à protéger les droits des personnes handicapées, l’analyse de la situation de la couverture médiatique des questions de handicap et sur comment améliorer la couverture médiatique des problèmes des personnes handicapées.

Pour Paul N’Diaye, représentant résident de INTERNEWS, les plus grands bénéficiaires de cette table ronde sont les personnes vivant avec handicap relativement au changement de regard. Pour cela, il a invité tous les professionnels des médias à s’intéresser à cette question et à en parler dans leurs médias sans contrainte ni tabou.

Raphaël Dogo, ex-secrétaire d’état chargé des personnes handicapées, Paul N’Diaye, représentant résident de INTERNEWS, Diplo Kokora, chef de service projets et représentant le Directeur de la promotion des personnes handicapées (DPPH)

”Nous souhaitons identifier les personnes handicapées pour pouvoir coopérer avec elles, amener les journalistes à s’intéresser aux personnes handicapées et à vivre leur réalité, à mettre en place un programme pour parler des personnes handicapées en les mettant au centre de l’information, de former des journalistes en mettant à leur disposition des moyens pour bien mener leur travail”, a indiqué Paul N’Diaye, représentant résident de INTERNEWS.

A en croire Raphaël Dogo, président de la Fédération des associations pour la promotion sociale des handicapés de Côte d’Ivoire (FAHCI), le dispositif juridique de protection, de promotion de l’emploi des travailleurs en situation de handicap a aussi très bien évolué en Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, le pays est dans le peloton de tête des pays africains en matière de promotion de l’emploi des personnes handicapées. Mais, il reste certaines contraintes dont la définition du handicap, la classification de l’emploi et le volet financier qu’il revient au gouvernement de lever.

”La part du budget national affecté aux personnes handicapées en 2020 est de 1 027 731 866 FCFA ce qui est insignifiant. Pour bien s’occuper des personnes handicapées, il nous faut un minimum de 17 milliards FCFA. Ce qui pourrait avoisiner les 1% du budget national. Pour y arriver, il faut créer un Ministère dédié aux questions liées au handicap”, a fait savoir Raphaël Dogo, ex-secrétaire d’état chargé des personnes handicapées. Pour Camille Tano, président de l’ONPHACI, la question de handicap est beaucoup présente dans la presse. Les journalistes posent dans leurs écrits les problèmes des personnes handicapées pour le respect de leurs droits.
”Les différents organes de presse essaient de faire ce qu’ils peuvent pour accompagner les organisations de personnes handicapées dans leurs activités (…) Mais, nous constatons qu’aucune action de sensibilisation sur la thématique du handicap n’est organisée à l’endroit des journalistes…”, a indiqué le président de l’ONPHACI par ailleurs président de l’UNOPAHCI.

Evelyne Kaneza, représentant de INTERNEWS-Côte d’Ivoire, cette table ronde est un avant-goût d’un projet qui vise à renforcer les capacités des acteurs des médias de sorte qu’ils accordent une place de choix dans leurs médias aux informations dédiées aux personnes handicapées. Ce projet à terme devrait permettre de changer de regard vis-à-vis des personnes en situation d’handicap. ”Ce projet se fera en 4 phases. La première est la table ronde, la seconde permettra de réfléchir avec les partenaires sur la faisabilité du projet, ensuite, inclure les associations de personnes handicapées dans le projet et s’inspirer de l’expérience des autres pays pour changer la situation des personnes handicapées de Côte d’Ivoire”, a indiqué Evelyne Kaneza.

Internews, faut-il le rapeller, est une organisation internationale à but non lucratif et fondée en 1982 en Californie. Elle a travaillé dans plus de 70 pays et formé plus de 80.000 personnes aux compétences médiatiques. Elle s’attaque à la désinformation et aide en apportant une expertise aux médias à devenir financièrement viables. La Côte d’Ivoire est donc le cinquième pays africain avec le Kenya, le Libéria, la Tanzanie et la RDC à intégrer ce projet porté par Internews.

KGM

Guy Martial Kouassi

Guy Martial Kouassi, Journaliste Web à Ivoirehandicaptv.net depuis 2019. Auparavant, j'ai exercé ce métier tout d'abord sur le site internet www.lebabi.net dans les rubriques Faits divers et High Tech en 2013, ensuite dans le journal papier ''La Synthèse'' au service culture et en ligne www.lasynthèse.net en 2017

3 commentaires

  1. Thank you for sharing superb informations. Your web site is very cool. I’m impressed by the details that you¦ve on this blog. It reveals how nicely you understand this subject. Bookmarked this website page, will come back for extra articles. You, my pal, ROCK! I found simply the information I already searched all over the place and simply couldn’t come across. What an ideal website.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
X